Cicéron, l’inquiétude & les fleurs de Bach

/Cicéron, l’inquiétude & les fleurs de Bach
Cicéron, erreur humaine, inquiétude, fleurs de Bach

Non, je n’ai pas de photo plus récente

Vous pensez bien que toute occasion est bonne pour vous parler des fleurs de Bach dans votre quotidien ! Aujourd’hui par exemple, c’est précisément l’anniversaire du jour du décès de Cicéron – assassiné le 7 décembre 43 avant JC -, donc le jour idéal pour réviser ensemble quelques fleurs de Bach liées à l’inquiétude.

Cicéron a défini 6 « erreurs humaines » ; attardons-nous sur celle qu’il a placé en second :

« La tendance à s’inquiéter de choses que nous ne pouvons changer ou corriger »

D’abord un constat réconfortant : rien n’a changé depuis la Rome antique, l’inquiétude est un sujet aussi bien moderne qu’ancien ; ce qui prouve combien au cours des années et des siècles on apprend et on se corrige… – petite pensée pour Chestnut Bud, la fleur de l’apprentissage qui aide à mettre plus de conscience dans nos expériences de vie.

Notons ensuite l’inutilité de l’inquiétude :

  • Oui, j’ai du pouvoir sur l’objet de mon inquiétude —> alors je mets mon pouvoir en action pour agir et corriger ce qui doit l’être.
  • Non, je n’ai pas de pouvoir sur l’objet de mon inquiétude —> donc inutile d’y penser, restons plutôt dans l’instant présent et méditons le 3ème accord toltèque : « Ne faites pas de suppositions ».

 

Pour ceux qui feraient néanmoins le choix de continuer à s’inquiéter, voici quelques fleurs de Bach en lien avec l’inquiétude :

  • Red Chestnut : pour ceux qui s’inquiètent de façon excessive pour les personnes qu’ils aiment. D’autant que faire peser le poids de votre inquiétude sur les épaules de quelqu’un que vous chérissez, lui envoie plutôt comme message que vous n’avez pas confiance en lui et peut l’empêcher de trouver ses propres ressources. Une vraie confiance nourrit plus qu’une hypothétique excellente raison de s’inquiéter.
  • Larch : pour ceux qui s’inquiètent à l’idée d’échouer – à un examen par exemple – et doutent de leurs capacités.
  • Agrimony : pour ceux qui cachent leur inquiétude derrière un humour et/ou une jovialité de façade.
  • Cherry plum : pour ceux qui s’inquiètent à l’idée de perdre leur contrôle – ou de péter un câble, dit plus élégamment.
  • Walnut : pour ceux qui sont en plein changement (professionnel, affectif, physique, …) et en ressentent de l’inquiétude.
  • Cerato : pour ceux qui s’inquiètent sur la justesse d’une décision.
  • Scleranthus : pour ceux qui s’inquiètent au sujet d’une décision à prendre.
  • Aspen : pour ceux qui ressentent une inquiétude non nommable, comme une appréhension ou un pressentiment.
  • Mimulus : pour une inquiétude inhérente à une peur parfaitement définie.
  • White Chestnut : quand l’inquiétude prend un caractère obsédant et que vous êtes un peu en boucle dessus.

 

Vous pensez à d’autres fleurs de Bach ?

 

Référence des erreurs humaines définies par Cicéron : Wayne Dyer « La sagesse des anciens »

 

Par |2018-12-08T20:48:44+00:0007 décembre 2018|Brèves, Fleurs de Bach, Les fleurs de Bach au quotidien|0 commentaire

Laisser un commentaire