Impatiens : la Fleur de Bach de la patience

//Impatiens : la Fleur de Bach de la patience
Impatiens : la Fleur de Bach de la patience2015-05-23T22:54:38+00:00

Fleur de Bach Impatiens

Impatiens est la Fleur de Bach de la patience. Elle s’adresse aux personnes qui ont la pensée et l’action rapides, qui veulent que toutes choses soient faites sans hésitation ni retard. Impatiens va transformer leur rythme trépidant en douceur et patience.

fleur-de-bach-impatiens-impatienceNom anglais : Impatiens
Nom français : Impatience
Nom latin : Impatiens glandulifera
Famille d’émotions : Solitude

États négatifs d’Impatiens

Les personnes de typologie « Impatiens » sont irritées par le rythme lent des événements ou des autres. Elles peuvent même avoir un côté explosif, et paraître brusques ou agressives. Elles travaillent, parlent et bougent rapidement, souvent avec un sentiment d’urgence ; elles ont tendance à s’agiter, à finir vos phrases ou à être tentées de prendre des choses de vos mains, tellement elles sont pressées de mener les choses à leurs termes. Elles ont tendance à être solitaires, parce qu’elles considèrent les autres personnes trop lentes et qu’elles préfèrent travailler à leur propre rythme. Elles ne supportent pas les retards, veulent souvent avoir terminé avant d’avoir commencé. Quand elles sont malades, elles ont hâte de se rétablir.

Symptômes émotionnels


  • Impatience
  • Irritation
  • Tension
  • Hyperactivité

Changements positifs apportés par Impatiens

Impatiens va les aider à acquérir un rythme plus détendu, à accepter celui des autres et à être moins précipités dans leur approche. Impatiens va leur apporter du calme, de la détente, et de la tolérance. Elles vont devenir moins impulsives, plus patientes, elles vont être capable de savourer le temps présent et leurs relations vont s’apaiser.

Mots-clés

  • Patience
  • Tolérance
  • Diplomatie
  • Compréhension

Botanique

Impatiens est une plante en perpétuel mouvement, avec une énorme envie de grandir. Elle expulse violemment ses graines et se ressème toute seule, de façon pandémique.

Photo avec la permission du Centre Bach