La… télé ?!?

/La… télé ?!?

Aujourd’hui, reportage sur les fleurs de Bach sur France 5 dans « Le magazine de la santé ». Je viens de le regarder en replay ;  je n’ai plus de télé depuis plusieurs années, et après avoir regardé le sujet, je me suis souvenue pourquoi.

Allez, c’est parti…

Dès le sommaire – la phrase d’accroche en somme – le ton est donné : « Des élixirs qui sont sensés équilibrer vos émotions ; c’est très à la mode, ça s’appelle les Fleurs de Bach et on vous expliquera pourquoi ce sont des fadaises. » Des fadaises ?? On sait de suite où on met les tongs !

La voix off « d’un certain Bach » me fait grincer des molaires. J’aurais préféré « du Docteur Bach » et peut-être une petite explication de qui était le Docteur Edward Bach un peu plus poussée que « un médecin ». Bref… Le mot « certain » est souvent utilisé pour galvauder, mais je pinaille.

La Clématite ne fait pas que favoriser la créativité, mais peu importe, la journaliste n’est pas en formation, elle survole un sujet. re bref…

« La teinture c’est ce que l’on trouve dans ces petites fioles vendues dans le commerce » : Non, on ne trouve pas de teintures mères dans le commerce, on trouve des flacons de 1ère dilution.

Tiens, l’interview d’un pharmacologue : « Produits pas bien définis, on ne sait pas bien ce qu’il y a dedans ; on ne peut pas imaginer qu’ils soient hyper toxiques »,  ; « mais il peut y avoir des effets indésirables, non négligeables, de type allergie », « Les risques d’allergie et l’absence avérée de principes actifs ne découragent pas pour autant les amateurs » : Là en fait, vous êtes sérieux ?? Vous avez réellement creusé le sujet et vous pensez aux gens qui seraient… allergiques à l’eau ??

Je connais plein de pharmacies qui vendent des fleurs de Bach, la plupart du temps par conviction, mais ce sont sûrement des illuminés poétiques ; du personnel hospitalier est en train de se former aux fleurs de Bach pour avoir un atout supplémentaire pour soulager leurs patients, mais n’en parlons pas. Ce reportage est à charge, et la journaliste ne peut pas être partout.

Ensuite, une femme enceinte arrive à un rv pour un entretien fleurs de Bach chez une conseillère agréée. La femme qui consulte est enceinte et vient pour la seconde fois – elle n’a pas du se rendre compte que son 1er flacon ne lui avait pas fait du bien.

Alors oui, ça c’est vrai et la conseillère l’explique fort bien, quand on reçoit des personnes en entretien, on les écoute et on identifie des fleurs ; c’est d’ailleurs la base d’un conseiller agréé : mettre en parallèle ce que l’on entend à des fleurs, on traduit les émotions en fleurs.

Maintenant c’est un docteur-psychiatre qui intervient. Il commence par le mot « placébo » puis parle de « la théorie des signatures du Moyen-Age ». Oui effectivement, Docteur Bach s’est appuyé sur les signatures vibratoires des fleurs pour en isoler 38, mais pas seulement, il les a testé une par une, sur lui et sur ses patients, ne retenant que celles qui fonctionnaient. Je ne sais pas si l’interviewé fait référence à Paracelse – ce n’est pas dit ou ça a été coupé ; On dit souvent que le Dr Bach était le Paracelse du monde moderne. Pour info, Paracelse (1493-1541) était l’un des plus grands médecins de tous les temps, précurseur de la toxicologie et pionnier de la médecine psychosomatique.

Puis la conseillère fait un parallèle avec l’homéopathie. Samuel Hahnemann (1755-1843) est quand même « l’inventeur » de l’homéopathie en 1796. D’ailleurs, le Dr Bach avait lu L’Organon d’Hahnemann qui l’avait beaucoup inspiré dans ses travaux.

« Un placébo-thérapeute » ???

« Améliorer la maladie » ???

Par contre, bien sûr que les élixirs floraux ne se substituent jamais à un traitement médical ! On travaille sur l’émotionnel, pas le physique. Mais ça fait quand même un moment qu’on a compris la relation entre les deux.

« Vous voulez que je réagisse vraiment ? » demande le type qui a présenté le sujet à la fin du reportage ; assez perdu de temps avec des fadaises.

Bon… voilà… je vais résumer le reportage en une phrase : les fleurs de Bach contiennent 0% de principe actif mais sont très très dangereuses… Logique !

Je trouve ça vraiment courageux de la part de Martine et de Catherine d’avoir accepté de se faire filmer, quelle perte de temps.

Je me demande quand même comment se sent la journaliste qui a passé plusieurs heures avec mes deux amies en leur disant qu’elle tournait un reportage pour parler des fleurs. Savait-elle déjà qu’elle tournait un reportage à charge et/ou que les rushs seraient utilisés pour démonter les fleurs de Bach ?

Je me demande comment s’est passée la réunion pré-reportage : «  bon allez les gars, on va dire du mal de quoi ? ». C’est vraiment quelque chose qui me sidère, au lieu de filmer des sujets qui les passionne, passer des heures sur un sujet qu’ils vont descendre.

Ça a eu l’avantage de me rappeler pourquoi je n’ai plus de télé et pourquoi j’ai une sorte d’aversion pour les journalistes/prod/etc… Et de me rappeler cette sempiternelle question quand je visionne une vidéo sinistre où des gens se font agresser : ah ok, donc non, le mec ne va pas aider, il… filme.

Je terminerai simplement : Testez les fleurs de Bach et faites-vous votre propre opinion !!

Par |2017-03-23T17:45:12+00:0022 mars 2017|Brèves, Fleurs de Bach|1 Comment

Un commentaire

  1. Yane Delval 24 mars 2017 à 0 h 41 min - Répondre

    Bonjour,
    Si je me réfère à la personnalité du Dr Bach qui a été un pionnier dans cette discipline, je me dis qu’il serait très heureux que 71 après sa disparition, on parle encore des ses travaux…Car il était de ceux qui ne se laissent pas démonter par l’adversité….
    C’est parce qu’il avait cette intuition que la nature regorge de la capacité à nous rendre notre nature profonde et aimante, qu’il a continué à chercher quelles plantes: fleurs, bourgeons, rameaux pourraient apaiser l’humanité souffrante de ses craintes, peurs, anxiétés,colères, etc.
    Malgré les difficultés qu’il a rencontrées dans la vie, il a persévéré dans une voie qui était loin d’offrir la facilité mais qui lui apporte maintenant une reconnaissance de taille: Médecins, anesthésistes, infirmiers, kinésithérapeutes etc….qui tous et toutes ont apprécié l’efficacité des Fleurs, s’accordent à dire que oui, même s’il n’y a pas de principes actifs, ça fonctionne…Car enfin…assisterait-on à une hallucination collective qui toucherait, ici un enfant, là un médecin, ici encore un chef d’entreprise, là un dentiste….en Grande-Bretagne, en France, en Espagne, en Allemagne, aux USA, au Japon etc….et qu’on soit enfant, femme, homme, chat, chien, cheval, oiseau, arbre, plante, fleur ?….les fleurs de Bach sont universelles et respectueuses de la vie…..Ça a l’air trop simple pour des esprit sans cesse occupés à chercher l’excellence dans la valeur ajoutée, alors ils n’y croient pas….Et c’est bien dommage pour eux…..En attendant, beaucoup de celles et ceux qui les ont essayées, en sont enchantés…Tellement qu’ils en parlent autour d’elles (eux). Nier une évidence ne la fait pas disparaître….. et lutter contre elle lui donne encore plus de consistance…Merci à tous les détracteurs

Laisser un commentaire