Mikao Usui 2014-08-02T17:24:40+00:00

Mikao Usui

mikao-usui-reikiMikao Usui (1865-1926) n’est pas le fondateur du Reiki, mais c’est lui qui a redécouvert cette thérapie énergétique, mis au point la méthode, et l’a nommée de son nom actuel.
Mikao Usui nait au Japon le 15 août 1865 à Taniai dans le comté de Yamagata, de la préfecture de Gifu (appelé désormais Miyama Cho). Issu d’une ancienne grande famille de samouraïs (la famille Hatamoto), il s’intéresse très tôt aux arts martiaux, à l’utilisation des énergies et à la spiritualité. Tout jeune, il commence par pratiquer le Kiko – une version japonaise du Qi-Gong -, acquiert rapidement des capacités énergétiques surprenantes et commence à traiter des personnes.

Parallèlement à ses études, il reçoit l’enseignement habituel de l’époque : le shintoïsme et le bouddhisme, puis plus tard le Shugendo.

Mikao Usui épouse Sadako Suzuki et a deux enfants : un fils, Fuji et une fille, Tushiko.

Il travaille dans différents domaines mais son activité principale est toujours ciblée vers l’intérieur. Malgré toutes ses pratiques spirituelles, il est parfaitement conscient qu’il lui manque quelque chose, il n’a toujours pas trouvé la sérénité.

A la recherche des méthodes manuelles de guérison,
Mikao Usui apprend le sanskrit pour pouvoir lire
les textes originaux des écritures bouddhiques.

Il y découvre des symboles et des formules susceptibles d’être
celles du Bouddha, mais n’a pas le pouvoir de les utiliser.

Sur le conseil de l’un de ses maîtres, il part alors pour la troisième fois de sa vie sur la montagne Kurama (au nord de Kyoto, un endroit connu pour ses qualités énergétiques puissantes) pour une méditation bouddhiste de trois semaines, et c’est au bout de ces 21 jours qu’il vit un moment hors du commun, une illumination. En rentrant chez lui, il a conscience que cette nouvelle énergie est différente de tout ce qu’il a connu avant. Cette énergie n’est pas manipulable. Il l’essaye sur lui-même, sa famille et d’autres personnes, avec des résultats hautement bénéfiques.

Il arrête alors toutes ses autres activités pour se consacrer à la pratique de cette énergie qu’il définit comme « énergie universelle de vie qui a une conscience propre ».

Il fonde en 1922 une organisation : « Usui Reiki Ryoho Gakkaï » où il donne beaucoup de traitements et d’initiations.

En 1923, un tremblement de terre terrible ravage Tokyo ; Mikao Usui et ses élèves se relayent pour soigner les rescapés. Les résultats sont si positifs que l’Empereur lui remet la plus haute récompense japonaise.

A sa mort, il aura initié plus de 2000 personnes, dont 19 auront atteint le niveau de maîtrise.

Un an après son décès, certains de ses élèves lui ont élevé une stèle sur laquelle on retrouve son histoire.

Parmi eux, il y a un médecin, officier de la marine impériale, Chujiro Hayashi et c’est grâce à lui que le Reiki est arrivé jusqu’à nous.

Chûjirô Hayashi

chujiro-hayashi-reikiChûjirô Hayashi nait le 5 septembre 1880 à Tokyo. Officier de marine à la retraite (réserviste) et chirurgien, c’est en mai 1925 qu’il commence à étudier avec Mikao Usui. En 1931, il fonde sa propre école « Le centre Hayashi de Recherche Reiki » (Hayashi Reiki Kenkyukai » où il initie et donne beaucoup de traitements.

Le 10 mai 1940, il se donne la mort par arrêt volontaire de son cœur en présence de sa famille et de certains de ses élèves. Le Japon allait entrer en guerre et il refusait d’aller tuer des gens alors qu’il avait passé tant d’années à les soigner.

Madame Hawayo Takata était à ses côtés ce jour-là, elle était sa treizième et dernière élève à avoir atteint le niveau de maîtrise. Et c’est grâce à elle que le Reiki est arrivé en Occident.

 

Hawayo Takata

hawayo-takata-reikiHawayo Takata est née en 1900 à Hawaï de parents japonais. En 1935, elle se retrouve veuve avec deux enfants à charge et atteinte d’une maladie incurable. Sa sœur décède, et comme le veut la tradition, elle part au Japon apporter la nouvelle. Là-bas, elle refuse de se faire opérer parce qu’une voix lui murmure à différentes reprises que l’opération n’est pas nécessaire.

Sur le conseil d’un médecin, elle part pour la clinique de Hayashi où elle va recevoir des soins pendant une quarantaine de jours. A la fin du traitement, elle retourne voir son médecin qui lui confirme qu’elle est guérie. Plus aucune trace de son cancer.

hawayo-takata-chujiro-hayashi-reikiElle demande alors à Hayashi de l’initier. Après avoir passé les deux premiers degrés et soigné beaucoup de gens, elle retourne à Hawaï où Hayashi la rejoindra pour l’aider et l’initier à la maîtrise – elle sera la première femme maître.

A son tour, elle donnera beaucoup de traitements et de conférences pour faire connaître le Reiki et initiera 22 maîtres Reiki. Hawayo Takata mourut d’une attaque cardiaque le 11 décembre 1980. Ses restes ont été placés dans un temple Bouddhiste sur l’île d’Hawaï.